La fiche 2590312 est fusionnée dans la fiche 5813639
Mémorial Gen Web
Cliquez ici ou sur le logo ci-dessus pour afficher la page d'accueil.

GHERAINIA Ahmed ben Mohamed ben Djilali
1914-1918
 
photo bp/
Cliquer sur les titres pour masquer/afficher le contenu
Identification
Nom : GHERAINIA Prénoms : Ahmed ben Mohamed ben Djilali
Informations militaires et Résistance
Conflit : 1914-1918
Grade, unité : Tirailleur - 1er R.T.A. [Infanterie] - R.T.A. Régiment de Tirailleurs Algériens
Complément : 10e Cie
Matricule au recrutement : ? - ?

Autres informations militaires : Engagé volontaire pour la durée de la guerre le 14/10/1914 - Mort en captivité
Naissance
Date : 05/07/1891
Pays : 9352 - Algérie
Commune : Affreville (Khemis Miliana)
Décès
Date : 22/06/1918  (26 ans)
Pays : 9114 - Roumanie
Commune : Slobozia
Lieu, complément : Camp des prisonniers
Genre de mort : Fusillé(e) / Exécuté(e)
Mention Mort pour la France : Oui
Jugement
Date : 28/04/1922
Pays : 9352 - Algérie
Commune : Blida
Transcription
Date : 05/05/1922
Pays : 9352 - Algérie
Commune : Affreville (Khemis Miliana)
Inhumation
Pays : 9114 - Roumanie
Commune : Slobozia
Lieu : Cimetière militaire
Carré, rang, tombe : 48
Autres informations
prince ou noble. Il a obtenu - licencié de Pharmacie à Paris. En 1916, il est fait prisonnier puis envoyé en Roumanie. Les autorités allemandes, le nomme médecin du camp de Slobozia ayant a sa charge l'ensemble des prisonniers nord africains et sénégalais. Par manque d'encadrement médical dans la ville de Slobozia, il est amené également a plusieurs reprises a pratiquer des consultations aupres de la population civile, mais toujours sous escorte.
Il prépare dans le plus grand des secrets un plan visant a la prise du camp par les prisonniers dans le cas oú les troupes françaises s'approcheraient de Roumanie (L'Armée d'Orient n'est qu'à quelques centaines de Km). En Septembre 1918, il apprend par un officier autrichien, que les troupes françaises pressent les Bulgares et que le front risque de céder. Il décide cette fois de libérer non seulement le camp, mais également la ville de Slobozia avec le concours de la population. C'est dans ce cadre qu'intervient sa mort, le14 octobre 1918. Ici, les récits divergent quelque peu. .--Une autre version, publiée sur le site de la ville de Slobozia, fait mention que notre tirailleur, se rendait de nuit aupres d?un malade -Privé de l?instigateur du soulevement, Slobozia et les prisonniers devront attendre l'arrivée des troupes française afin de connaitre la libération tant attendu. Celle-ci interviendra moins d?un mois apres la mort du Tirailleur Gheraina. Cependant, entre temps les allemands redoubleront de cruauté envers la population civile. -Aujourd?hui encore le souvenir Tirailleur Gheraina est toujours tres vivace aupres de la population et également grâce a sa tombe et au monument érigé en ville sur le lieu de son exécution. - Pas de fiche SdG
Sources des modifications(1)
 
Référence n° : 5813639
 
Cette fiche apparaît dans les relevés suivants :
9114 - Slobozia - Cimetière militaire Cimetière militaire - par Patrick CASTÉRA
9114 - Slobozia - Monument Commémoratif Monument commémoratif - par Michael ALLARDIN
9352 - Affreville - Livre d'Or du ministère des pensions Livre d'Or du ministère des pensions - par Bernard BUTET


Modifier ou compléter la fiche
Renvois :
(1)SGA-MdH : Secrétariat Général pour l'Administration - Mémoire des hommes
SGA-SdG : Secrétariat Général pour l'Administration - Sépultures de guerre
 
 
Imprimer la page | Fermer la fenêtre

© Mémorial-GenWeb 2000-2018 - Déclaration C.N.I.L. n°1061762   - Webmaster