logo memorial Mémorial Gen Web
Relevés de monuments aux morts, soldats et victimes civiles, français et étrangers, tués ou disparus par faits de guerre, morts en déportation,
« Morts pour la France »
         logo centenaire

Guide d'aide pour la gestion des étrangers



Guide d'aide pour la gestion des étrangers


La base de données Mémorial-Genweb recense également les militaires issus d'unités étrangères, tombés pour leurs pays sur notre sol national. Cependant, afin de ne pas perturber l'organisation régimentaire de nos militaires français, ils sont tous regroupés sur une base de données annexe qui implique leur rattachement à une unité virtuelle codée 9992.

Saisie des Unités étrangères sur Mémorial-Genweb


Attention : les militaires d'origine étrangère ayant combattu dans l'armée française conservent leur numéro d'unité sans autre modification que l'ajout du pays de naissance sur leur fiche.
Exemple : Soldat LENOIR / 107e R.I. / 6e Cie / né au Luxembourg

Les militaires étrangers ou français ayant combattu dans des unités étrangères doivent impérativement recevoir en tant que numéro d'unité le code 9992 (dans la case Numéro d'unité) et le terme Unités suivi de la nationalité de l'unité (dans la case du type d'unité).
Exemple : Gefreiter SCHNEIDER / 9992 / Unités allemandes / Infanterie Regiment 54 / né en Allemagne

Types d'Unités étrangères


Les militaires de plusieurs nationalités étrangères reposent en France. Ils peuvent avoir appartenu à des pays alliés, ennemis ou neutres (selon les périodes) et être décédés du fait des combats, de maladie ou de leur internement (pour le cas de prisonniers de guerre).
Voici une liste des Unités étrangères référencées à ce jour sur Mémorial-Genweb : Unités étrangères

Saisie des Unités étrangères sur Mémorial-Genweb


Règles générales

  • L'intitulé de l'unité étrangère ne se greffe pas de la même façon que pour une unité française dans les cases prédéfinies sur Mémorial-Genweb. Une fois référencé le code 9992 dans le numéro d'unité puis le terme Unité (allemande, belge, britannique etc...) dans le type d'unité, l'intitulé étranger peut (s'il est connu) être ajouté en toutes lettres dans le complément d'unité.

  • L'intitulé doit être retranscrit selon les spécificités nationales de l'unité, en évitant les initiales, les abréviations, et les traductions "à la française".

  • Les éventuelles indications supplémentaires disponibles (numéro du bataillon, de la compagnie ou de la section) doivent être notés dans les autres informations, ceci afin de ne pas alourdir le complément d'unité qui reste prioritairement destiné à une référence régimentaire.


Exemples d'intitulés selon les pays
Liste non exhaustive, comprenant quelques normes selon les pays:

Unités allemandes :

  • Infanterie Regiment 95

  • Jäger Bataillon 8

  • Panzergrenadier Regiment 37

  • 2. Magdeburgisches Infanterie Regiment Nr. 27 [Pendant la guerre de 1870-1871, les forces allemandes utilisent une double numérotation comprenant celle de l'Etat allemand d'origine et celle du rang au sein de l'armée coalisés. Voir http://www.kerfent.com/armeedesprinces.html pour cette période.


Attention, les soldats français d'origine alsacienne ou mosellane obligés de servir dans l'armée allemande ont été regroupés dans deux rubriques de la série 9993 : Malgré-Nous (1941-1945) et Armée Allemande - Alsace et Moselle annexées (1914-1918).

Unités américaines :

  • 112th Infantry Regiment

  • 16th Armored Battalion

  • U.S.A.A.F. 514th Fighter Squadron, 406th Fighter Group


Unités belges :

  • 12e Régiment d'Infanterie de Ligne

  • 3e Régiment de Chasseurs à Pied


Unités britanniques :

  • King's Royal Rifle Corps, 1st Bn

  • Special Air Service Regiment, Army Air Corps

  • R.A.F. 99th Squadron

Dans les brigades britanniques des deux conflits mondiaux, les bataillons proviennent souvent de régiments différents. Quand leur numéro est connu, on peut les ajouter à la suite du nom du régiment (, 1st Bn, ou 2nd Bn. ...)

Unités australiennes, canadiennes, néo-zélandaises (...) :

  • Australian Infantry, 30th Bn.

  • R.C.A.F. 405th Squadron

  • R.N.Z.A.F. 106th Squadron

Les unités issues du Commonwealth gardent la même organisation que l'armée britannique. A noter que les militaires nés dans un pays du Commonwealth et servant dans une unité britannique doivent être référencés dans les unités britanniques (on peut cependant ajouter leur pays de naissance sur la fiche). Les escadrilles et bataillons dépendant des Dominions on généralement un nom d'unité précédé un sigle national qu'il conviendra de conserver (initiales pour les unités de l'Air Force, et intitulé complet pour l'armée de terre).

  • Unités chinoises :

    • Chinese Labour Corps

    Précisons que l'Armée chinoise n'a jamais été engagée en France, et que nous avons en général affaire à des travailleurs "volontaires" servant au profit de l'armée britannique ou de l'armée française. Nous ne les avons pas ajouté en tant qu'unités britanniques ou françaises pour des raisons numériques.

    Unités italiennes :

    • 18° Reggimento Fanteria

    • 90° Compagnia Ausiliaria T.A.I.F.

    • 2° Reparto d'Assalto

    Il s'agit de la seule nation pour laquelle des signes particuliers peuvent être usités derrière le numéro de l'unité : pour nos exemples : diciottesimo reggimento, novantesima compagnia, secondo reparto ...

    Unités polonaises :

    • 1er Régiment de Chasseurs Polonais [en 1918-1919]

    • 2e R.I.P. [en 1940]

    • R.A.F. 300th (Polish) Squadron [Aviation polonaise libre, de 1941 à 1945]


    Unités russes

    • 1er R.I.

    • 5e R.I.

    • 110e Rgt de Grenadiers

    Nous éviterons de donner les intitulés russes pour ces unités.

    Grades des militaires étrangers


    De même que pour les intitulés d'unités, il ne faut pas chercher à traduire en français les grades des militaires que l'on essaye de référencer sur Mémorial-Genweb.
    Dans le cas de militaires américains, britanniques et du Commonwealth, bien conserver les grades anglo-saxons usités sur les tombes et sur les relevés officiels (Private, Corporal, Sergeant ...)
    Dans le cas des militaires russes (et ex-Soviétiques), s'en tenir à une traduction française ^^
    Dans le cas des militaires polonais, se référer au cadre général d'emploi de l'unité dont ils dépendaient : les militaires tombés en 1918 ou en 1940 auront généralement des grades français (la France avait organisé une armée polonaise sur son territoire, elle en influençait fortement l'organisation). Pour les pilotes de la R.A.F. ou les militaires des divisions formées en grande-Bretagne (Division Maczeck), ceux-ci ont été organisés par les Britanniques et ils en conserveront les grades. En règle générale, il faudra éviter les grades polonais (on peut les ajouter dans le complément d'informations si on veut vraiment les faire apparaître).

    Prisonniers de guerre


    De nombreux militaires étrangers sont décédés en captivité en France. Pendant la Grande Guerre, les Allemands y ont transporté une grande partie de leurs prisonniers roumains et russes, de même que pendant la seconde guerre ils y ont transporté une grande partie de leurs prisonniers soviétiques ainsi que des prisonniers faits dans les Balkans (Yougoslaves...). Il ne faut pas chercher à apporter l'indication Prisonnier de guerre en tant que grade, mais l'ajouter dans le complément d'unité en indiquant "Décédé en captivité" dans les causes de décès.

    Sources externes pour les unités étrangères


    D'autres bases de données, émanant parfois d'organismes officiels étrangers, peuvent permettre de compléter les informations concernant les militaires étrangers reposant en France. La liste actuelle n'est pas exhaustive. Le cas échéant, on peut préciser l'origine des informations dans les sources sur Mémorial-Genweb.

    Sources externes pour se renseigner sur les militaires étrangers reposant en France






    Pays Description ou organisme Site internet
    Unités allemandes Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge e.V. http://www.volksbund.de
    Unités américaines American Battle Monuments Commission (ABMC) http://www.abmc.gov
    Unités belges Reflets de la Grande guerre http://www.klm-mra.be
    Unités du Commonwealth Commonwealth War Graves Commission (CWGC) http://www.cwgc.org
    Unités polonaises Base Beskid http://www.beskid.com/base sur Beskid.com [1]

    Projets à mener sur Mémorial-Genweb et questionnements complémentaires



    La base 9992 est relativement récente, et une grande partie des relevés étrangers en ligne sur Mémorial n'ont pas encore été mis dans la norme. Des relevés ne portent pas l'indication 9992, certains portent les numéros d'unités étrangères là où ils ne devraient pas être (!!!) etc...
    Notre équipe travaille dessus tous les jours, avec un acharnement permanent. Mais la tâche sera encore longue !
    N'hésitez pas à intervenir ponctuellement sur les relevés qui vous plaisent, en modifiant ces éléments et en les complétant avec les informations que vous pourrez apporter. Une nouvelle rubrique "Sources" vous permet de lister l'origine de vos informations, et vous y serez noté comme contributeur. Tout cela permettra une meilleure gestion des unités étrangères dans la base de données.
    De même, si vous désirez faire apparaître un nouveau relevé (ils ne sont pas tous en ligne, loin s'en faut), n'hésitez pas à bien observer les relevés déjà réalisés et à retenir les subtilités de la (nouvelle) codification pour les unités étrangères. Le responsable de la base étrangère se tient de toute façon à votre disposition pour vous orienter, n'hésitez pas à le contacter en cas de besoin.

  • Création du site : Éric BLANCHAIS 2000-2007. Page : Création-Maintenance : Acam-Mémorial juin 2015 © 2017.
    Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1631225 - Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent sur l'ensemble de nos pages. Pour l'exercer, adressez vous à abuse@acam-memorial.org.
    Contenu disponible sous licence Creative Commons paternité partage à l'identique et pas d'utilisation commerciale. Pour les images voir au cas par cas la licence individuelle apposée à l'image.